Créateurs

David Steiner Photographie – Interview #5

22 mai 2017
photo mariage

L’été arrive, le soleil et la chaleur sont là. Les baptêmes et mariages pointent le bout de leur nez. Nous sommes à la fin du mois de Mai et cette fois-ci j’ai choisi de vous présenter un créateur de souvenirs, d’émotions. Vous l’avez bien compris, il s’agit d’un talentueux photographe.

Qui es-tu ?

Salut, je suis David Steiner, j’ai 33 ans et je suis Aixois 🙂

Quel est ton parcours scolaire / professionnel ?

Scolairement, après m’être cherché un peu, j’ai fait des études commerciales jusqu’en licence puis une spécialisation en Web Marketing dans le cadre d’un Master en école de commerce. Je travaille en tant que Consultant Seo à Marseille dans l’Agence Digimood.

Quel est le mot qui te caractérise le plus ?

« I.M.P.R.O.V.I.S.A.T.I.O.N ».

J’aime ne pas trop savoir comment sera la suite de ma vie, et je me laisse guider par l’envie. A ce jour elle m’a quasiment toujours bien mené.

Peux-tu décrire ton activité de photographe ?

La photo, c’est avant tout une passion. J’en ai fait une activité professionnelle le temps de quelques mariages. Aujourd’hui je ne suis plus qu’un simple amateur qui cherche toujours à faire de plus belles photos. Je compte reprendre la photo professionnelle dans les mois à venir.

 

photo mariage

 

As-tu une fourchette de prix des prestations ?

Une journée de mariage, accompagnée du traitement des images, d’une galerie en ligne, des préparatifs à la première danse est à +/- 1000€. J’ai aussi une série d’options que je proposerai pour personnaliser au mieux mon offre.

Pourquoi la photo ?

D’abord parce que je n’aimais pas être pris en photo, alors j’ai commencé à me cacher derrière l’appareil et à utiliser l’excuse de faire les photos pour ne pas y figurer.

Puis j’y ai pris goût et maintenant je ne pourrai pas vivre sans appareil photo.

 

photo mariage

 

Depuis quand ?

J’ai commencé il y a une dizaine d’année avec l’achat d’un premier reflex. Avant ça, j’utilisais des compacts sans vraiment me soucier du résultat.

Quel est ton plus beau cliché ?

Le plus beau, c’est un selfie de ma femme, ma fille et moi le jour de la naissance de ma fille. Pourtant ce n’est pas la photo la mieux réalisée, mais c’est celle qui me touche le plus.

 

photo mariage

 

Ta plus belle série ?

Ma plus belle série, c’est un voyage en Islande, les paysages sont magnifiques. Je voudrais y retourner avec mon « savoir photographique » actuel, je me débrouillerai encore mieux.

Quels sont les différents thèmes abordés dans tes clichés ?

J’aime la photo de rue car on peut la pratiquer partout et tout le temps. J’aime les portraits et les mariages car j’aime chercher l’angle qui valorise une personne ou un moment et chercher l’émotion dans le regard des gens. Et j’aimerai progresser en photo animalière, mais cela nécessite du matériel que je n’ai pas vraiment…

 

photo phare

 

Quels appareils utilises-tu ?

J’utilise des boitiers hybrides Fujifilm : un X-T2 couplé à un X-T10. J’ai également toute une série d’objectifs fixes, je n’aime pas les zooms.

Si on souhaite faire appel à toi, comment faut-il s’y prendre ?

D’abord, il faut regarder ce que je fais, pour cela, j’ai un site internet, une galerie flickr et je suis très addict à Instagram.

 

photo mariage

 

Pourrais-tu aujourd’hui, vivre de cette passion ?

Aujourd’hui non parce que je n’en parle pas assez autour de moi et que je ne cherche pas de clients, mais un jour, j’y viendrai peut-être. Pour la crise de la quarantaine ?

Si tu avais quelques conseils à donner à ceux qui veulent se lancer en tant que professionnel dans la photo, ce serait quoi ? Par quoi faut-il commencer ?

Avant de se lancer professionnellement, il faut d’abord apprendre à devenir un pro. Savoir faire des photos est une chose, être capable d’être qualitatif en toutes situations en est une autre. Savoir guider un modèle ou au contraire savoir disparaître ou passer inaperçu durant une journée de mariage est aussi quelque chose qui se travaille.

Savoir traiter les photos très vite pour ne pas y consacrer trop de temps est indispensable. Enfin il faut sûrement accepter l’idée que nous ne sommes pas tous un photographe d’exception, et qu’il faut toujours chercher à progresser.

Il est aussi important d’être visible en ligne, aujourd’hui les clients vous cherchent sur internet, et si vous n’êtes pas visible sur des requêtes « photographe + votre ville » c’est presque perdu d’avance. La première clientèle est souvent autour de vous, vos amis, leurs amis, leurs amis qui se marient, leurs enfants baptisés, les heureux évènements etc… mais pour toucher une clientèle inconnue, Internet et le bouche à oreille est un passage obligatoire. Et là c’est le consultant en Web Marketing qui vous parle.

Un dernier mot pour la fin ?

Acceptez la critique photographique, elle est dure à entendre mais elle est bonne pour progresser. Sur ce point, j’ai encore du travail 😀

Merci pour l’interview, et à bientôt en photo !

 

photo mariage

 

photo urbex

 

Alors ?

Sincèrement, je vous conseille vivement de suivre David sur insta. Comme il le dit si bien “Si je vois de belles choses, vous les verrez aussi”.

N’hésitez pas à me mettre vos avis en commentaire. On se retrouve en Juin pour une interview #gourmande. En attendant, retour vous pouvez jeter un oeil sur la dernière interview !

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply David 23 mai 2017 at 13 h 26 min

    Merci pour cette interview 🙂

  • Laisser un commentaire