Digital Voyage

Digital Nomad : Je fuis la routine

31 janvier 2018
digital nomad

As-tu déjà eu le sentiment de ne pas avoir ta place dans le système français actuel ? De ne pas correspondre au rythme de vie imposé ? Ça fait longtemps que j’en parle autour de moi et plus le temps passe plus je me rapproche du mode de vie du Digital Nomad, vous connaissez ? 

Tous les jours le réveil qui sonne à la même heure, ce même goût de café pris chaque matin au même instant, le même bureau, les mêmes collègues de travail. Cette ambiance deja connue depuis le premier jour d’embauche, et ces mêmes fenêtres. Les mêmes repas, les mêmes bouchons le matin et les cons qui klaxonnent le soir. Ces mêmes collègues qu’on ne supportent pas et ceux avec qui on fait semblant d’être aimable. Non sérieusement, tu prends plaisir à aller au travail ? Où tu y restes car tu te dis que tu n’as pas le choix ?

Il y a ces personnes qui ont dit NON dès le départ au métro boulot dodo, au CDI et qui ne souhaitent pas se fondre dans la masse. Pour les autres, le déclic se fait d’une autre manière. Il arrive un moment où on craque, où le BURN OUT pointe le bout de son nez. C’est à ce moment là qu’il y a un lâché prise, une envie de tout foutre en l’air, de partir, de changer de vie.

Si tu te retrouves dans un de ces deux cas, que tu te dis que ton travail n’a pas de sens, je te propose de commencer à faire ton sac à dos et de préparer ton passeport, histoire qu’on devienne ensemble Digital Nomad !

 

digital nomad

 

Attends, mais c’est quoi un Digital Nomad ?

En bon français, un Digital Nomad est un “Nomade digital”, un entrepreneur, un businessman, un freelance. C’est une personne qui a choisi d’allier le travail et les voyages. Il travaille aux quatre coins du monde avec pour simple compagnon : son ordinateur portable. A la place d’avoir les genoux coincés derrière son bureau, il préfère arpenter les cafés, les bibliothèques, les airbnb, les espaces de coworking, les bords de plage et cela, de n’importe quelle ville du monde.

Son objectif principal ? Trouver les “free wifi” autour de lui et voguer entre les pays en fonction de ses envies.

Un Digital Nomad est une personne qui a dit ADIEU à ces horaires fixes qu’on nous colle à rester planté devant un bureau de 9h à 18h.

Tu es d’accord avec moi si je dis qu’il s’agit d’une pratique contreproductive dans le digital, la rédaction, le graphisme, etc ?! Merde quoi, je sais pas toi, mais moi je ne peux pas écrire un article entre telle et telle heure si l’inspiration n’est pas là !

Finalement, le Digital Nomad a la belle vie et ne travaille pas 35h par semaine, du Lundi au Vendredi pour attendre ses 5 semaines de congés par an. Il gère lui même ses horaires et voyage tout en travaillant.

C’est la vie rêvée non ?
 

 

Le profil type du Digital Nomad

Le Digital Nomad a entre 25 et 35 ans, il fuit le CDI et la routine. Il est en quête de sensations nouvelles et déborde d’envie de parcourir le monde. Pour lui, il n’y a pas de limites dans les possibilités de voyager. L’argent n’est pas un frein, car il travaille tout en voyageant et fait de cette activité là, l’une de ses priorités.

Le Digital Nomad n’a pas de place fixe, car à chaque nouveau jour, il s’en trouve une nouvelle. De ce fait, il fait partie des backpackers et voyage léger autour du monde.
 

digital nomad canada

Canada by Alex Poulin


 
C’est une personne qui arrive à prouver à tout le monde qu’il est possible de voyager et travailler en même temps. La plupart du temps, un Digital Nomad n’a pas fait d’études dans le digital (et puis de toute façon elles sont trop vite obsolètes). Il est autodidacte, fait de la veille et est passionné par son boulot.

Si le Digital Nomad est aussi autonome et aime tant travailler à l’étranger, c’est parce qu’il puise sa motivation et son inspiration dans l’environnement qui l’entoure, le changement et les rencontres, qu’elles soient culturelles, humaines ou autres.

En revanche, c’est quelqu’un de sérieux, qui sait se gérer et séparer les moments de travail et de détente. Pour résumer, le Digital Nomad sait comment tenir une Piñacolada d’une main, gérer ses différents projets et clients tout en ayant en même temps des petits poissons qui lui chatouillent les pieds ! (Vous imaginez la concentration qu’il faut pour ne pas renverser le cocktail ?)
 

Digital nomad Hawaii

Hawaii by Danielle Glick‎

 

Ok, mais comment devenir Digital Nomad ?

Et non, il n’y pas d’école pour devenir Digital Nomad et il n’y a pas de secret non plus.

Le point d’entrée est de réussir à travailler à distance, dans un job qui te plait et te fait vivre. Si tu n’as pas d’idées, commence par te poser les questions suivantes : Qu’est-ce que j’aime faire ? Qu’est ce que je sais faire ?

Parmi les différents métiers possibles (liste évolutive, bien évidemment) il y a, entre autres :

  • Le blogging (avec un blog qui rapporte suffisamment de revenus)
  • Le youtubeur et vlogger
  • Le rédacteur web
  • Le graphiste, l’infographiste (bref, ceux qui dessinent des petits mickeys)
  • Le trafic manager (référencement naturel, référencement payant)
  • Le développeur web, intégrateur et tralala
  • Le community manageur
  • Un site de drop shipping qui rapporte bien
  • Prof à distance
  • Traducteur
  • ….

Et la liste est encore bien longue, mais la plupart des métiers liés au webmarketing peuvent se faire à distance.
 


 
Ce style de vie à la mode est un véritable état d’esprit, peut-être inspiré en partie par tous ces blogueurs et youtubeurs qui ont débarqué ces dernières années et cassent les codes du schéma de vie classique. A mon sens, il touche ma génération de plein fouet, mais il touchera la génération Z encore plus.

On devient Digital Nomad quand on peut travailler de n’importe où, à n’importe quel moment, quand le business qu’on a identifié permet de gagner de l’argent, assez pour ne pas succomber au CDI.
 

Où prendre de l’information sur les Digital Nomad ?

Quand j’ai commencé à m’intéresser à ce sujet là, j’ai tout de suite cherché des infos sur internet. J’ai trouvé pas mal de sites et de blogs très utiles, je vous fais une petite liste, puis je la compléterai au fur et à mesure.

Vie-nomade : Le petit blog bien sympa de Corinne

Votre tour du monde : Le blog du grand Bruno Maltor !

Kalagan : Un Digital Nomad depuis 2011

Le sac à dos : Encore un blog connu !

Nomad list : Une espère de bible pour les nomades du digital. Ce site internet regroupe une très grande communauté de nomades qui, au fur et à mesure, notent les pays : budget, qualité de vie, qualité de la connexion internet, vie nocturne, sécurité, etc. Aujourd’hui, la plateforme regroupe énormément de pays, qu’il est possible de classer en fonction de ces critères afin de trouver la destination favorite pour le prochain trip.

Digital Nomad Around the world : Un méga groupe facebook de 66 000 membres qui est génial !

Digital Nomad Entrepreneurs : un autre groupe Facebook super.

Vous avez d’autres sources à partager ? Glissez vos liens en commentaires !
 

digital nomad france

by Marlou

 

Un nouveau mode de vie ?

Pour moi, le “nomadisme digital” est un mode de vie qui a le vent en poupe, de la même manière que le télétravail. Avec l’essor des nouveaux métiers du web et de toutes les nouvelles tendances, de plus en plus de personnes se tournent vers cette vie là : la liberté des horaires, des clients, des missions, du lieu, une meilleure qualité de vie, moins de stress donc forcément plus de bonheur, de joie de vivre et de plaisir.

Si vous souhaitez adopter ce mode de vie, devenir freelance et voyager autour du globe, je ne saurais malheureusement pas quel endroit vous conseiller en priorité. En fonction des goûts et des couleurs, des attentes, des moyens financiers, etc., les envies seront forcément différentes. Néanmoins, la Thaïlande, la Malaisie, Barcelone, Berlin et Budapest font partie des endroits les plus plébiscités.

N’oubliez pas cependant que le métier de freelance n’est pas tout beau tout rose. Les entrées d’argent ne sont pas fixes, les charges sont importantes, les clients arrivent et repartent, parfois sans prévenir. Si j’avais un conseil à donner c’est de s’accrocher, de persévérer, de savoir se remettre en question, de croire en soi et de ne pas oublier qu’il y a toujours meilleur que soi : ne jamais rester sur ses acquis !

J’ai bien envie de tester cette vie là, de sortir de ma zone de confort. On se retrouvera bientôt, peut être à l’autre bout du monde, au sommet du Machu Picchu ? En attendant, je travaille dès que possible sur l’interview d’un vrai Digital Nomad !
 
Steve jobs

You Might Also Like

18 Commentaires

  • Reply Brown-out: stoppons ce mal-être au travail • Le blog qui positive 1 février 2018 at 10 h 14 min

    […] pourquoi pas prendre ton sac-à-dos et ton ordinateur pour devenir digital nomad aux quatre coins du monde? Voyager tout en travaillant, il n’y a de meilleur moyen de fuir […]

  • Reply Jeune diplômé, je veux du sens et de l’épanouissement au travail • Le blog qui positive 1 février 2018 at 17 h 46 min

    […] travailler en freelance et de le faire depuis des destinations de rêve. Ça s’appelle être un digital nomad. Quand tu peux télétravailler, pourquoi le faire de ton salon en France ? De plus en plus de […]

  • Reply LyneCé 1 février 2018 at 21 h 05 min

    Bel article ! Ça donne envie (tendu avec mes trois enfants et mon mari lool) et puis les 35 ans ne sont plus très loin ‍♀️
    Je vous souhaite belle continuation et félicitations pour vos études

    • Reply lapateamerveilles@gmail.com 2 février 2018 at 8 h 19 min

      Merci LyneCé !

  • Reply Jérôme BlogueurLifeStyle 2 février 2018 at 15 h 07 min

    Coucou ! Mais c’est le top ça !!! Pas de routine…. le rêve. Bon avec des enfants pas possible mais pour les célibataires c’est vraiment sympa. En ce qui me concerne, je fais 3 jour de télétravail et 2 jours bureau sans jours fixes et c’est déjà bien car ça casse un peu la routine. Bonne continuation et merci pour cet article intéressant.

  • Reply Danyéla 2 février 2018 at 16 h 15 min

    Je ne connaissais pas du tout ce métier mais c’est très attrayant.

  • Reply nathlisa 2 février 2018 at 16 h 41 min

    Je dois dire que nous aussi ça nous a tenté mais on a pas franchi le cap… tout du moins pas encore. Qui sait ? Peut-être que nous serons bientôt à Barcelone, notre première destination. Ou alors… peut-être que nous n’irons jamais.

  • Reply 2 février 2018 at 18 h 29 min

    Sympa le partage des groupes, ça donne des idées pour la suite ^^ Vive le free wifi héhé

  • Reply Leti 2 février 2018 at 21 h 57 min

    Je pense que je vais dire comme tous ceux qui ont un couple ou des enfants…Cela donne vraiment envie mais difficile….mais je te le souhaite vraiment

    • Reply lapateamerveilles@gmail.com 4 février 2018 at 15 h 48 min

      Et pourtant, je vous assure qu’il y en a pleins qui partent avec des enfants. C’est plus compliqué mais largement faisable 🙂

  • Reply Odile Jacquemet 3 février 2018 at 10 h 54 min

    Ah c’est sûr, ça fait beaucoup rêver, c’est disons très tendance, d’être digital nomade. Par contre ce qui est moins souvent mis en avant, c’est que beaucoup se retrouvent à ne pas vraiment savourer les pays, les lieux où ils se trouvent, occupés qu’ils sont à faire leurs photos, leurs vidéos, leurs articles, pour ceux qui les suivent, pour leur audience. Il faut donc bien prendre la mesure des choses et, comme tu le dis très bien à un moment, tout avoir bien mis en place pour avoir des revenus récurrents.
    En fait, le principe de base est d’être autonome dans sa vie, que ce soit au niveau professionnel (l’entrepreneuriat le permet) comme du reste ! Que chacun y trouve son équilibre.

    • Reply lapateamerveilles@gmail.com 4 février 2018 at 15 h 49 min

      Je suis tout à fait d’accord ! En revanche, mon métier ne consiste pas à “satisfaire la communauté pour avoir de l’audience” mais peu importe le métier, il y a toujours des hauts et des bas. J’aime juste la liberté que cela procure.

  • Reply Nina 4 février 2018 at 18 h 43 min

    J’ai longtemps été tentée par cette vie là ! et ton article me redonne cette envie ! Mais à vrai dire, pour avoir voyagé 6 mois en solitaire, j’apprécie aussi d’avoir un lieu de vie stable maintenant. Je pense qu’il y a différents moments dans la vie qui correspondent à différents besoins et envie. Pour ce qui de travailler de façon autonome et à son compte, c’est exactement ce dans quoi je suis en train de me lancer et je crois que nous serons de plus en plus nombreux tout simplement car nous avons tous besoin de sens dans notre quotidien et donc dans notre métier. Le Digital Nomadisme a de l’avenir c’est sûre !

    • Reply lapateamerveilles@gmail.com 4 février 2018 at 19 h 27 min

      Je suis parfaitement d’accord avec toi !

  • Reply seiraz 4 février 2018 at 19 h 14 min

    Ton article m’a beaucoup interéssé. Je suis en alternance et j’attend de finir mes études pour pouvoir faire ce que j’ai envie. J’en est marre de travailler derrière un bureau avec des heures imposé, c’est tellement pas fait pour moi et le métier de digital nomad me donne envie, j’espère vraiment pouvoir réaliser ce rêve. Merci pour tous ces conseils et les liens que tu as partagé, ça m’aide vraiment 😀

    • Reply lapateamerveilles@gmail.com 4 février 2018 at 19 h 27 min

      Je te souhaite de te lancer, comme moi ! c’est pas facile mais si tu as besoin de conseils, je ferais du mieux que je peux 🙂

  • Reply Clea 18 février 2018 at 8 h 02 min

    Excellent ! Après, non le digital nomad n’a pas nécessairement 25 ans. Parfois, il a la toute petite vingtaine, comme moi et est encore étudiant à côté en combinant vie de freelance et études à distance 🙂 Il faut se lancer comme tu dis, ce n’est pas facile tous les jours, mais bon sang, qu’est-ce qu’on apprend ! Et ça fait du bien de s’accorder ce temps. Que de belles aventures.

    • Reply lapateamerveilles@gmail.com 19 février 2018 at 15 h 21 min

      merci pour ton commentaire ! j’adore 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.